Saison 1998-1999 par James Fanchone

J’étais dans le groupe de la CFA2 avec Yves Bertucci, Didier Drogba, Frédéric Thomas et Laurent Bonnart. A la fin de la saison, Y. Bertucci vient me voir et me dit qu’on allait me faire signer un contrat espoir de deux ans. C’était le premier contrat espoir du club, pour un manceau et c’était pour moi.

A la suite de ça, Yves Bertucci m’annonce que j’allais m’entraîner avec les pros. C’était l’époque où il y avait Emmerick Darbelet, Dagui Bakari et Jean-Luc Escayol. Il manquait un joueur dans l’équipe première et Marc Westerloppe vient me dire à l’entraînement que j’allais jouer titulaire le soir même.

J’ai joué 60 minutes à Beauvais. A l’issue de la rencontre, Marc Westerloppe me prend à part pour me dire que j’allais définitivement m’entraîner avec les pros. On était 5 jeunes dans ce cas dont Didier Drogba, Yohan Hautcoeur et Laurent Bonnart

tata

Saison 1998-1999 par Régis Beunardeau

.

Le parcours en Coupe de France reste le fait marquant de cette saison. En demi-finale contre Sedan, on mène rapidement 0-1. On tient le score mais sans marquer le second but qui aurait plie la rencontre, malgré des opportunités. On fini par prendre un but égalisateur 15 min avant la fin de la rencontre. Durant les prolongations, on est menés rapidement 3-1, on réduit le score a 3-2, on reprend un but avant de réduire le score a 4-3. En fin de rencontre, Christian Penaud frappe sur le poteau, de quoi alimenter nos regrets.

C’était l’année de mes adieux après 14 saisons passées au club. Ces adieux se sont faits de manière un peu bizarre car je n’en étais pas informe. Cela reste un peu la déception de ma carrière.

A l’époque, nous luttions pour nous maintenir en D2. Nous avions un dernier déplacement a Beauvais mais nous avions assure l’essentiel un match avant la fin : le maintien. On nous a demande à Christian Penaud et a moi si nous voulions faire ce dernier déplacement de la saison ou non. Nous étions tous deux en fin de contrat et en attente de propositions, nous avons alors demande a faire partie de ce déplacement. Nous avons appris par la suite que le club ne souhaitait pas renouveler nos contrats. Ce match contre Beauvais perdu 2-0 fut donc notre dernière rencontre sans que nous le sachions. Nous étions déçus de ne pas avoir pu faire nos adieux au public manceau.