Sous la direction de Christian Gourcuff par Pierre Crimetz

Nous avons eu le privilège, à partir de 1986, de pouvoir travailler avec Christian Gourcuff qui en plus d’être un très grand entraineur est un homme remarquable.

Et après deux très belles saisons en D3 qui, je le crois, resteront marquées dans l’esprit de ceux qui fréquentaient Bollée à cette époque, nous avons atteint l’objectif : la montée en D2 !

La saison 1988/89 a, en revanche, été beaucoup plus difficile.

Malgré les défaites qui succédaient aux défaites, Christian est resté fidèle à ses principes de jeu et nous sommes peut-être l’une des équipes reléguées ayant reçu le plus de compliments de la part de ses adversaires sur sa volonté de produire du jeu… C’était un peu énervant !...

Aurions-nous pu nous en sortir en privilégiant des schémas de jeu moins ambitieux ?

Impossible à dire, mais la qualité de l’effectif de l’époque était probablement un peu juste pour porter le projet de Christian.

Toutefois son limogeage en janvier 1989 et son remplacement par Christian Letard ne nous ont pas sauvés de la relégation.

Le maillot de Reims par Pierre Crimetz

Je me souviens d’un match à Reims pour lequel j’étais remplaçant.

Nous avions joué avec l’équipement vert et blanc repris sur le site pour la saison 1988/89.

Reims avait exactement le même équipement que nous, mais en rouge et blanc !

Je suis daltonien, et ceux qui comme moi, ont ce défaut de vision des couleurs peuvent imaginer mon « angoisse » car en nocturne de surcroit, j’avais bien des difficultés à distinguer mes partenaires de mes adversaires depuis le banc…

Je croisais les doigts pour que Christian Gourcuff ne me fasse pas rentrer.

Et je suis rentré…

Je crois n’avoir jamais joué aussi court et simple de ma vie de footballeur !

On en a quand même pris 5 au final ce soir là, mais je n’ai pas été directement fautif du fait de ce problème de vision des couleurs ! Ouf !